Les 100 meilleures ventes de noms de domaine en .fr en 2010

Pour honorer la tradition des best of de fin d’année, j’ai fouiné dans mes archives pour vous concocter une liste des 100 meilleures ventes de noms de domaine en .fr en 2010.

J’avais initialement prévu de publier un classement des 100 ventes record de noms de domaine francophones de l’année, mais je vous avoue que la montagne de travail de recherche nécessaire m’a un peu découragé sur le moment. Ne perdez cependant pas espoir : je pourrais être pris de remords et prévoir une nuit blanche pour vous préparer cette liste suprême dans les jours à venir !

Lire la suite

Ventes Sedo – semaine 44

SedoLa dernière liste des ventes hebdomadaires sur Sedo m’avait été livrée avec un peu de retard, et celle-ci arrive avec un peu d’avance. Conséquence : deux billets similaires qui se suivent sur Blogodomaines.

J’aurais pu dédier hier un billet à la récente annonce par l’ICANN de la fin de la « séparation des pouvoirs » entre registres et registrars, mais je n’ai pas encore décelé de conséquences palpables que cette décision pourrait avoir sur le second marché des noms de domaine donc j’ai préféré passer pour l’instant. Ne nous y trompons pas, toutefois : cette décision marque un tournant dans l’histoire du nommage sur Internet.

Lire la suite

Liste des ventes de la semaine sur Sedo, le retour

SedoFut un temps où je postais sur ce blog les listes de ventes de noms de domaine enregistrées chaque semaine sur la plateforme Sedo. D’abord publiées à une cadence plus ou moins régulière à l’époque où j’y avais encore mes quartiers, ces listes se sont ensuite faites un peu plus rares au fil du temps. La bonne nouvelle, c’est que je n’ai jamais cessé de les recevoir. Ni même de les lire d’ailleurs, car elles contiennent souvent des informations et tendances intéressantes pour quiconque s’intéresse de près ou de loin au second marché des noms de domaine. On peut même parler d’un outil de travail parmi d’autres, dans mon cas.

Lire la suite

Etude trimestrielle du second marché par Sedo : des volumes d’échange en légère baisse, des valorisations de noms de domaine en légère hausse

Etude de marché SedoSedo a publié ce matin sa traditionnelle étude trimestrielle du second marché des noms de domaine, proposant des statistiques détaillées sur les transactions enregistrées sur sa plateforme au cours des trois derniers mois.

Le rapport en question fait état de plus de 10 000 noms de domaine échangés sur la place de marché leader pour un volume global dépassant les 16 millions d’euros. Des valeurs en légère diminution par rapport au 2ème trimestre, tendance imputable selon Sedo à des mois de juillet/août traditionnellement calmes.

Lire la suite

Le rapport Sedo du marché des noms de domaine en 2009 est dans les bacs

Oyé oyé braves gens, l’édition 2009 du traditionnel rapport Sedo du marché des noms de domaine est dans les bacs ! C’est ce que je viens d’apprendre par un communiqué de presse dont voici un extrait :

Cologne, le 09 février 2010 – malgré la crise économique, le second marché des noms de domaine a poursuivi sa croissance en 2009 […] Le nombre de transactions a connu une hausse de 4,6% et le volume transactionnel a progressé de 1,6 M.


Voici les faits marquants de ce rapport annuel :

  • 38.675 noms de domaine ont été échangés sur Sedo en 2009, soit une progression de 4,6% par rapport à l´année 2008.
  • Le .com est demeuré en tête des échanges de domaines génériques de premier niveau, représentant une part de 74% des échanges de gTLDs.

  • Les noms de domaine géographiques ont constitué une belle surprise, atteignant pour certains des prix de vente très élevés, comme russia.com (1,1 million de dollars US), brazil.com (500.000 dollars US), ou encore sudan.com (120.000 dollars US).
  • Le prix d’achat le plus élevé en 2009 pour un nom de domaine s’est établit à 1,6 million de dollars US et a été atteint par le domaine fly.com.

Le communiqué de presse en question est disponible dans son intégralité au lien suivant; pour consulter le rapport, c’est par ici que ça se passe.

Sain(t)e lecture pour quiconque s’intéresse de près ou de loin au second marché des noms de domaine ! Pour les plus courageux et méticuleux d’entre vous qui voudront sortir calculettes et tableaux statistiques pour recouper dans les détails les résultats de cette étude avec la mouture de 2008, voici de quoi bien débuter.

J’en fais d’ores et déjà une lecture de chevet pour les prochains jours et tâche de venir poster pour vous une petite analyse personnelle ici-même.

Etude du second marché des noms de domaine au 2ème trimestre 2009 par Sedo

PaperasseLa traditionnelle étude de marché trimestrielle de Sedo est dans les bacs (PDF) depuis cet après-midi. Ce dossier souvent très instructif donne un aperçu global des transactions publiées sur la plateforme d’achat-vente de noms de domaine leader du marché. Pour cette édition Q2 2009, beaucoup étaient naturellement impatients de découvrir l’évolution des impacts de la crise économique mondiale, déjà ressentis lors des deux derniers trimestres.

Or selon Sedo, le second marché des noms de domaine n’a pas connu la crise d’avril à juin. Il a poursuivi sa croissance malgré une économie mondiale en berne et au total, ce sont plus de 9 400 noms de domaine qui se sont échangés sur la plateforme au deuxième trimestre 2009, totalisant un volume de plus de 11 millions d’euros. Toujours selon Sedo, l’une des tendances marquantes du trimestre écoulé est le passage de l’extension .co.uk devant le .com dans le classement des prix de vente moyens des TLDs. Ainsi et alors qu’un .co.uk s’est échangé pour 2 095 EUR en moyenne au second trimestre 2009, il n’a fallu en débourser que 1 355 pour un .com.

Si l’on s’en tient à la seule analyse globale de Sedo, tout laisse donc à penser que la multiplication des échanges de noms de domaine sur le second marché à suffit à compenser la baisse du prix de vente moyen. Car légère baisse il y a bien eu : rappelons qu’en 2008, un .com s’échangeait pour 1 493 EUR en moyenne sur la même plateforme Sedo. De là à comprendre si ce recul est du à une baisse du nombre de transactions record, à un rétrécissement de la « masse lourde » (transactions entre 10 000 et 50 000 EUR) ou à une surmultiplication des « petites transactions » (moins de 300 EUR)… Et si l’on compare le 2ème trimestre 2009 avec le 2ème trimestre 2008, la baisse est sans doute encore plus prononcée (je n’ai pas retrouvé l’info mais ce sont surtout les deux derniers trimestres de 2008 qui ont tiré les valeurs vers le bas, Q1 et Q2 étant même de très bons crus, de mémoire).

Le plus simple est de se pencher sur l’étude en question pour y voir plus clair.

Ce qui n’a pas changé tout d’abord : avec 76% des ventes totales de gTLDs, le .com truste le classement et poursuit sur sa lancée de 2008. Le .net a quant à lui croqué une plus grande part du gâteau, avec 11% des ventes de gTLDs contre 7% au premier trimestre. Parmi les ventes ccTLDs, même tendance à la stabilité. Le .de reste l’extension la plus populaire (60% des ventes), devant le .co.uk (13%) et le .eu (9%).  Le .fr ferme la marche avec 2% des ventes. L’extension nationale de la France est en perte de vitesse d’un point par rapport à la moyenne de 2008, mais il faut dire que certains ccTLDs aux allures de mastodontes comme le .cn poussent fort et font vite de la place autour d’eux (31% de croissance au 2nd trimestre par rapport au précédent).

Concernant le nombre total de ventes, Q2 à fait mieux (9 403) que son prédécesseur Q1 (9 326), mais là encore moins bien que Q2 2008 (9 727). Cependant, on semble sorti du trou d’air remarqué fin 2008 (8 754 ventes pour Q4).

Du côté des canaux de ventes, les enchères système ont enregistré une hausse de 3% par rapport au 1er trimestre, le nombre de transactions découlant de négociations via le système « classique » d’offre/contre-offre affichant quant à lui un léger recul.

Le prix de vente moyen par domaine, toutes extensions confondues, s’est élevé au 2ème trimestre à 1 200 EUR environ. Le .com est donc comme d’habitude au-dessus de la ligne de flottaison, de même que le .net (1 337 EUR en moyenne au Q2). On ne peut pas en dire autant du .org (767 EUR), du .biz (461 EUR) et du .info (461 EUR également).

Chez les ccTLDs, le .co.uk est donc la star du trimestre avec un prix de vente moyen de 2 095 EUR, soit près de 900 euros de plus que la moyenne toutes extensions confondues.  Prix il est vrai largement drainé par les deux ventes record de horseracing.co.uk et onlinecasino.co.uk pour respectivement 100 000 GBP. Lorsqu’on sait que le Royaume-Uni est l’un des pays les plus durement affectés par la crise… Au rayon des bonnes surprises, le .at fait un bon de 100% par rapport au trimestre précédent et frôle la barre fatidique des 1 200 EUR (1 170 pour être exact). Le .es, le.fr, le .de et le .eu se prennent tous une sérieuse claque avec des prix de vente moyens divisés par 2 pour certains (dont le .fr, qui passe de 3 440 EUR au premier trimestre 2009 à 1 825 EUR au second trimestre – ce qui reste une performance très honorable). Si le .de s’échange bien, il semblerait que sa valeur moyenne s’essouffle un peu, passant de 950 EUR au premier trimestre 2009 à 734 EUR au second.

Je ne m’attarde pas sur les prix médians, s’agissant visiblement d’une donnée nouvelle (mais ô combien précieuse lorsqu’on connaît l’impact des ventes record!) dans le rapport Sedo, et les éléments de comparaison manquant quelque peu. Retenez seulement que le prix de vente médian d’un .com au second trimestre 2009 s’est élevé à 315 EUR, et celui d’un .fr à 646 EUR. Il sera intéressant de voir l’évolution de cette donnée au troisième trimestre.

Pour finir, voici les 10 plus grosses ventes publiques du deuxième trimestre, toutes extensions confondues (les prix indiqués sont en GBP, la flemme de faire les conversion ce coup-là ^^) :

  1. talk.com, 303 994£
  2. spel.se, 169 746£
  3. juegos.com.mx, 128 884£
  4. horseracing.co.uk, 100 000£
  5. onlinecasino.co.uk, 100 000£
  6. juegos.com.ar, 81 068£
  7. livestream.com, 68 138£
  8. timemanagement.com, 61 659£
  9. 90.com, 49 437£
  10. concept.com, 37 164£

La même chose, version .com only :

  1. talk.com, 303 994£
  2. livestream.com, 68 138£
  3. timemanagement.com, 61 659£
  4. 90.com, 49 437£
  5. concept.com, 37 164£
  6. foros.com, 32 285£
  7. kosovo.com, 30 079£
  8. viewit.com, 27 935£
  9. staysure.com, 23 936£
  10. directories.com, 18 837£

Sedo anticipe une légère baisse du nombre total de transactions pour le troisième trimestre 2009, été oblige, mais tablent sur une stabilisation du prix moyen et médian. Toujours selon Sedo, la conjoncture des ventes de ccTLDs devrait poursuivre sa belle progression, conséquence d’une tendance à la localisation des échanges sur Internet (même venant des multinationales, dont les canaux de distribution ont tendance à se localiser plutôt qu’à se globaliser).

Et vous ? Êtes-vous surpris par ces chiffres du second trimestre ? Correspondent-ils grosso modo à vos indices transactionnels ? Comment voyez-vous les mois à venir ? Dîtes-moi tout !

x

x

x

L’étude Sedo est disponible dans son intégralité (et en anglais) au lien suivant : http://www.sedo.co.uk/press/domainmarketstudyQ22009-uk.pdf. Merci à leurs équipes pour ce travail de compilation !

Creative Commons License crédit photo : zigazou76

Ventes Sedo – Semaine 9

Hasard, lueur d’espoir ou autre facteur conjoncturel positif ? Toujours est-il que la liste de la semaine 9 fait plaisir à voir côté domaines francophones vendus sur Sedo.

Avec, fait assez exceptionnel, 2 noms dans le top 3. Ce sont les désormais modestement célèbres Bruxelles.com et Belgique.com, partis pour respectivement 28.500 et 25.000 EUR. 53.500 EUR, c’est donc le prix à payer pour s’offrir un pays et sa capitale. LeBelge appréciera :o)

Abstraction faite de Sportissimo.com (20.000 USD), terme certes imaginaire mais assurément exploitable en français, suivent à plus de 10.000 EUR LOI.com (16.200 USD) et le naturel Herboriste.com (10.000 EUR).

Le keyword domain à tiret Jeux-Filles.com ne fait pas mauvaise figure avec un prix de vente de 5.000 EUR.

En pied de première page, on trouve l’adjectif Verifiable.com (2.250 EUR). Les « artificiels » CalcioFrance.com (2.200 USD) et 123Dollars.com (2.000 USD) ferment la marche de la liste des .COM.

Côté ccTLDs, le haut du classement en serait presque éblouissant de rouge et me force à jouer des bullet points pour ne pas écrire une tartine de mauvais jeux de mots :

  • CCE.fr (5.500 EUR)
  • Hypnose.eu (5.000 EUR)
  • Talent.de (3.600 EUR)
  • MusicStore.fr (3.100 EUR)
  • FormationPro.fr (3.000 EUR)
  • GoodJob.fr (3.000 EUR)
  • MMS.us (2.750 USD)
  • Zapping.tv (2.000 EUR)
  • PiscinesPolyester.fr (1.500 EUR)
  • Blog.pk (1.500 USD)
  • Godemichet.fr (1.400 EUR)
  • Pop-Up.fr (950 EUR)
  • VetementFemme.fr (850 EUR)

Hors-sujet : si vous êtes fans de ccTLDs, le célèbre investisseur en noms de domaine anglophone Rick Latona a annoncé hier le lancement d’un forum exclusivement dédié aux extensions géographiques. En (presque) toute logique, la place a été nommée ccTLDs.com. Un projet dans l’air du temps au vu u thème de la prochaine conférence T.R.A.F.F.I.C. qui se tiendra du 1er au 4 juin prochains à Amsterdam.

Les « autres gTLDs » ne sont pas en reste avec Bingos.org (2.200 EUR), Musiques.net (999 EUR), Contenu.net (975 USD), Chaussures.net (902 EUR) et Hits.info (800 USD).

 

Ventes Sedo – Semaine 7

Pas grand chose à dire « francophonement parlant » sur la liste des ventes Sedo supérieures à 700 USD pour la semaine 7 récupérable dans son intégralité ici.

Il m’a fallu jouer sur les mots pour trouver des noms à marquer en rouge (pour rappel, ceux utilisables dans la langue française)

En ce sens, la vente de dollars.com – en tête de liste avec 302.500 EUR – est à relativiser car la valeur du nom est essentiellement constituée par son utilisation dans la langue de Shakespeare.

En première page et pour un montant tout juste suffisant à le faire apparaître dans la liste, on trouve camescopes.com (2.100 EUR).

Les listes de ventes de ccTLDs semblent s’allonger de semaine en semaine, ce qui est de bon augure pour la prochaine conférence T.R.A.F.F.I.C qui se tiendra du 2 au 5 juin 2009 à Amsterdam et qui sera justement dédiée aux ccTLDs. Rick Latona a du flair.

Côté francophone dans la liste des ventes Sedo de la semaine 7, on retrouve le LLL gso.fr (4.000 EUR), okapi.co.uk (1.600 GBP, l’okapi étant un mamifère en voie de disparition vivant uniquement dans quelques états d’Afrique centrale), le peu commun verbe apostrophé senrichir.fr (1.200 EUR), l’écrasant bulldozers.us (1.125 USD) et le tournoyant roulette.ws (1.000 USD).

Comme je vous le disais en introduction, il m’a fallu creuser profond pour rougeoyer quelques lignes.

Parmi les « autres gTLDs » (.net/.info/.org/.biz), un joli nom francophone : electromenager.net (2.155 EUR). Et un moins joli car moins usité au singulier qu’au pluriel : cosmetique.net (950 EUR). Je finirai sur outsiders.org (essentiellement exploitable en anglais), parti pour 1.275 USD.

A première vue, il semblerait que la tendance constatée dès le dernier trimestre 2008 se poursuive : moins de « grosses ventes », mais plus de transactions au total. Je rappelle en effet que les listes publiées sur BlogoDomaines n’incluent que les ventes supérieures à 2.000 USD pour les .com, et à 700 USD pour les autres extensions. La partie immergée de l’iceberg, donc.

En réalité, on observe comme un phénomène de fonte des glaces avec des icebergs moins imposants mais des eaux toujours plus hautes. Sûrement pas si inquiétant… MeteoDomaines.com est encore libre à l’heure où j’écris ce billet ^^

Ventes Sedo – Semaine 6

Voici en coup de vent la liste des ventes Sedo supérieures à 700 USD pour la semaine écoulée : Ventes Sedo – Semaine 6

La première page (ventes de gTLDs supérieures à 3.000 USD) est vierge de tout nom de domaine de racine française. En bas de classement, on retrouve brumisateur.com vendu 2.500 EUR.

Comme le veut désormais la tendance, c’est pami les ventes de ccTLDs qu’on décompte le plus de ventes « francophones » avec cette semaine un bouquet coloré : options.ch (4.000 EUR), les LLL.fr ipb.fr et svr.fr (1.500 EUR chacun), televisions.me (1.050 USD), bioscience.eu et mono.be (700 EUR chacun).

Des transactions coquines dans la rubrique « autres gTLDs » : vibromasseur.net (2.000 EUR) et bondage.mobi (951 EUR). Un thème toujours d’actualite.net (999 EUR).

Rapport Sedo du second marché des noms de domaine : le volume transactionnel passe la barre des 50 millions d’euros en 2008

********** COMMUNIQUÉ DE PRESSE **********

Cologne, le 3 février 2009 / PR NewsWire – l’année a une nouvelle fois été fructueuse pour le second marché des noms de domaine. C’est ce que révèle la traditionnelle étude annuelle de Sedo, la première plate-forme mondiale d’achat-vente de noms de domaine. Le nombre de transactions est en hausse de 35 pour cent et le volume transactionnel de 8 pour cent.

Voici les faits marquants de ce rapport annuel :

–   les 36884 transactions répertoriées en 2008 traduisent une progression de 35 pour cent par rapport à 2007 ;

–   le prix de vente moyen d’un nom de domaine s’est établi à 1440 euros, en recul de 21 pour cent par rapport à 2007 ;

–   les prix de vente moyens des gTLDs ont inégalement reculé et même l’extension « reine » .com a été modérément touchée ;

–   les extensions géographiques telles que le .fr ont connu des augmentations conséquentes de leur valeur d’échange. L’extension française a notamment enregistré une hausse de 64 pour cent de son prix de vente moyen, de 95 pour cent du nombre de transactions et de 219 pour cent de son volume transactionnel annuel.

L’étude complète est disponible au lien suivant : http://www.sedo.fr/presse/EtudeMarcheSedo2008.pdf

À propos de Sedo

Sedo est le spécialiste du second marché des noms de domaine et propose – avec 14 millions de noms de domaine proposés à la vente par leurs titulaires sur sa plateforme dont plus de 5 millions sont en parking – le plus vaste choix mondial en la matière. Plus d’informations sur www.sedo.com

Sedo est une filiale d’AdLINK (ISIN DE0005490155/WKN: 549015), division du groupe United Internet AG (ISIN DE0005089031/WKN 508903).