DomainFest Global 2009, un show chaud

Ses 20% d’employés remerciés le mois dernier lui en seront certainement reconnaissants. Oversee.net, la maison-mère de DomainSponsor, vient d’organiser à Hollywood (Californie) un show qualifié de tous les adjectifs : époustouflant, ahurissant, décoiffant… parmi d’autres (j’ai aussi entendu des « chaud bouillant »,vous comprendrez pourquoi un peu plus loin dans ce billet).

Ce show, c’est la célèbre DomainFest, que l’édition 2009 voulait résolument « hot ». Un show chaud, donc.

Avec plus de 600 participants, la manifestation fut un réel succès en termes de fréquentation. Il faut dire que le programme était alléchant – sans doute plus en tous cas que les 1200 dollars de frais d’inscription – avec notamment une brochette d’intervenants de renom sur les panels (Hal Bailey de Google, Steve Wozniak de Woz, Mike « Zappy » Zappolin de Music.com…). Histoire de procurer à tout ce beau monde quelques montées d’adrénalines dignes du prix du billet, des enchères publiques étaient également prévues, avec à la baguette un Monte Cahn aussi saillant qu’au premier jour, paraît-il.

Mais ne nous y trompons pas : le clou de l’évènement, c’était la soirée (nuit) organisée par DomainSponsor à la fameuse Playboy Mansion. Pour ceux comme moi qui n’ont jamais eu la chance de visiter Hollywood et ses hauts lieux de la déb… détente, la Playboy Mansion est la résidence du fondateur de Playboy, notamment mais pas exclusivement connu pour son magazine, que je n’ai pas plus visité qu’Hollywood, d’ailleurs.

Les plus curieux d’entre vous réclameront certainement une vidéo. Vos désirs sont des ordres, par ici je vous prie. Avant de vous jeter sur la fin des (d)ébats, jetez quand même un œil aux premières minutes du montage de ParkQuick.com, ça vaut le coup !

Pendant ce temps là, certains avaient préféré à la PlayBoy Mansion le Forum de Grenelle. Et si c’était ça, le vrai luxe ?

Questions-Réponses

A quelques jours des premières Rencontres Internationales des Noms de Domaine, je me suis prêté avec Charles Tiné, fondateur et Directeur Général de Mailclub, au jeu des questions-réponses. Dans le rôle de l’intervieweur, Cédric Manara, professeur à l’EDHEC et spécialistes des questions juridiques liées à Internet. A noter que Cédric, qui avait déjà réalisé un numéro de haut vol lors du dernier SedoPro Partner Forum à Nice, animera ces Rencontres et modèrera notamment les nombreux panels au programme. Avec Cédric à table, aucun risque de s’ennuyer ^_^

Merci à Jean-François Poussard, Directeur de la Rédaction Mailclub.info, pour cette sympathique initiative et pour la publication de l’interview (disponible dans son intégralité ici)

Lire la suite

RINDD, demandez le programme !

Le programme des premières Rencontres Internationales des Noms de Domaine (26-27 janvier 2009, Forum de Grenelle à Paris) vient de paraître. Organisé par le bureau d’enregistrement de noms de domaine MailClub, et le leader mondial du second marché des noms de domaine Sedo, l’évènement est parrainé par l’AFNIC et l’Eurid.

Des intervenants de renom seront présents, notamment Christian Derambure, président de la CNCPI, Marc Van Wesemael, directeur général de l’Eurid et du DNS.BE, Loïc Damilaville, adjoint du directeur général de l’AFNIC, Marcel Botton, PDG de Nomen, Olivier Andrieu, éditeur du site Abondance.com ou Cédric Manara, professeur à l’EDHEC et spécialiste des questions juridiques liées à internet.

Le marché des noms de domaine évolue, les mentalités aussi. L’idée est de de réunir le premier et le second marché. Aujourd’hui, le nom de domaine est plus que jamais un élément central de toute communication réussie sur Internet. Exploiter cet actif à son plein potentiel requiert des entreprises qu’elles soient familières avec des notions d’ordre à la fois administratif, commercial, juridique et marketing. C’est dans cette optique que les organisateurs ont dévoilé aujourd’hui le programme que voici :

Lundi 26 janvier

Matinée

Accueil autour d’un petit déjeuner à 8h45

Début du forum à 9h30 – Thème général de la matinée : Entreprises et domaineurs sont sur le même marché, ils doivent enfin se parler. Se connaître pour mieux se comprendre.

  • Mot d’accueil : Réunir enfin premier et second marché
  • Second Marché et domaineurs : Mythes et réalités / Domaining, ma passion, Avec Inonuffin de l’équipe de ForumNDD.com et David Chelly de l’ESG Paris.
  • .FR et second marché, avec Loïc Damilaville, adjoint du directeur général de l’AFNIC

Après-midi

Début du forum à 14h – Thème général de l’après midi : Les nouvelles extensions : prise en otage des entreprises ou besoin réel de la communauté internet ?

Seront-elles vraiment utiles à l’utilisateur final et à l’entreprise… ou simplement aux comptes de résultats des registres et bureaux d’enregistrement ? Quels projets ? Quid des CorpTLDs ? Quelles stratégies de nommage pour les entreprises et quels budgets ? Quelle sera la position des moteurs de recherche : modifieront-ils leurs algorithmes ?

  • Nouvelles extensions : les ex… et les futures : le nommage nouveau est arrivé.

* Où en est aujourd’hui le .eu ? Avec Marc Van Wesemael, directeur général de l’Eurid et de DNS.BE.

* Les enjeux des nouvelles extensions

.health, .sport, .kids… : les nouveaux génériques auront-ils un intérêt ? Avec Rudi Vansnick, président Internet Society Belgium et coordinateur des projets .health et .vla, et David Chelly de l’ESG Paris.
.bzh, .vla, … : quelles stratégies pour les GéoTLDs ? Avec Matthieu Crédou, président de l’association www.bzh
les CityTLDs : les villes ont-elles une place dans l’espace de nommage ? Avec Sébastien Bacholet, vice-président de l’ALAC (ICANN), qui présentera également le projet .green.
CorpTLDs : les entreprises doivent-elles investir ? Avec Bart Lieben, avocat chez Laga Bruxelles

* Y a-t-il de l’avenir dans les IDN ?

  • Nouvelles extensions : quels usages par les internautes ? par les moteurs ?

Les nouveaux noms : quel référencement ? Quelle visibilité ? Quel trafic ? Avec Olivier Andrieu, éditeur du site Abondance.com, et Bertrand Floury, du moteur de recherche Seek.fr

Mardi 27 janvier

Matinée

Accueil autour d’un petit déjeuner à 8h45

Début du forum à 9h – Thème général de la matinée : Partage de savoir faire entreprises-domaineurs.

Les entreprises considèrent encore trop souvent le nommage internet comme une pure source de coûts et leurs portefeuilles de noms se développe de façon essentiellement défensive. Y-a-t’il une alternative à cette vision ? Comment peuvent-elle exploiter au mieux leurs centaines, voir milliers, de domaines ? En quoi le métier et l’expérience des domaineurs peuvent-ils les aider à optimiser leurs stratégies ?

  • Comment les entreprises peuvent-elles bénéficier de l’expérience des domaineurs ? Avec David Chelly de l’ESG Paris, et Loïc Damilaville, adjoint du DG de l’AFNIC.
  • Comment les noms de domaine ont-ils changé l’univers des marques (caractère distinctif, territorialité, spécialité), comment tirer pleinement parti des noms génériques ? Avec Marcel Botton, président-directeur général de Nomen, Julien Vaast, directeur marketing & web de Becquet.
  • Quels outils pour gérer vos marques sur internet, et rentabiliser vos portefeuilles de domaines : surveillance, statistiques, redirections. Avec Yves Estor, du groupe 3 Suisses International et Jean-François Poussard, rédacteur en chef de Mailclub.info.

Après-midi

Début du forum à 14h – Thème général de l’après-midi : enjeux juridiques de la propriété industrielle sur internet.

Évolution de la jurisprudence, cas des noms de domaine génériques, litiges sur Sedo. Internet et propriété industrielle : des enjeux qui dépassent les seuls noms de domaine.

  • Un nom de domaine potentiellement litigieux portant atteinte à vos droits se retrouve en vente ou en parking sur Sedo ? Parlons-en ! Du bon usage de la procédure de protection des droits de tiers RPP sur Sedo. Avec Sebastian Pritzkow LL.M. du service juridique de Sedo et Nathalie Dreyfus, Conseil en Propriété industrielle, Dreyfus & Associés
  • La PI va-t-elle être dominée par les enjeux internet ?

Avec la participation de :

– Christian Derambure, président de la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété industrielle (CNCPI)
– David Taylor, associé, Cabinet Lovells
– Eugénie Chaumont et Juliette Robin, Conseils en Propriété Industrielle, Cabinet Inlex IP Expertises
– Nathalie Dreyfus, Conseil en Propriété industrielle, Dreyfus & Associés
– André Bertrand, avocat

Conclusion des 1ères Rencontres Internationales des Noms de Domaine. Quels enseignements pour chacun des acteurs de l’écosystème du nommage internet – registre, registrar, plateforme du second marché, entreprise (marketing et juridique), domaineur. Quelle vision du marché dans 5 ans… ?

~~~~~
Les Rencontres Internationales des Noms de Domaine sont co-organisées par le bureau d’enregistrement de noms de domaine MailClub, et le leader mondial du second marché des noms de domaine Sedo. L’évènement est parrainé par l’AFNIC et l’Eurid.

La participation à l’évènement est gratuite et ouverte sur invitation seulement. Si vous êtes intéressé, vous pouvez demander une invitation par e-mail à l’adresse contact[at]sedo.fr ou domaines[at]mailclub.fr.

Attention, le nombre de places est limité et le contingent déjà bien entamé !

Premières Rencontres Internationales des Noms de Domaine

Annoncées vendredi, les Premières Rencontres Internationales des Noms de Domaine se tiendront les lundi 26 et mardi 27 janvier 2009 au Forum de Grenelle à Paris.

Organisé par le Mailclub et Sedo, cet évènement unique en son genre et parrainé par l’AFNIC à pour vocation de réunir sous un même toit l’ensemble des acteurs de l’écosystème des noms de domaine.

L’idée directrice est donc de rassembler. Pourquoi ? Charles (directeur et fondateur du Mailclub) et moi-même y voyons plusieurs raisons, qui pourraient se résumer dans le triptyque connaître – comprendre – apprendre.

« Connaître » car la méconnaissance est à mes yeux l’un des poids qui empêche parfois le marché  des noms de domaine de s’affirmer pleinement. Et je ne parle pas seulement de la méconnaissance des protagonistes entre eux, mais également de l’espèce de bulle hermétique dans laquelle j’ai parfois l’impression d’évoluer. Le nom de domaine est un produit grand public qui, se trouvant à la base de toute présence sur Internet, n’a donc aucune raison de n’être familier qu’à une poignée d’initiés.

« Comprendre » car même si des progrès considérables ont été réalisés en la matière ces dernières années, la manière de penser et de travailler des uns est encore mal comprise par les autres. Et j’y vois, à terme, un risque de retour en arrière. Alors même que beaucoup ont fait un effort de compréhension et de tolérance jusqu’à présent, certaines lignes ont été et sont encore manifestement plus difficiles à bouger. Avec pour conséquence un soupçon de frustration et de résignation chez certains.

« Apprendre » car le marché des noms de domaine est encore jeune et que ses acteurs ont jusqu’à présent plutôt travaillé chacun dans leur coin. Beaucoup maîtrisent parfaitement leur sujet  mais ne se sont pas nécessairement demandé en quoi complémentarités et synergies avec leurs voisins de palier pourraient leur permettre d’élargir leur champ de connaissances, voire de compétences.

A qui s’adressent ces Rencontres ? Pour faire simple, à tous ceux qui ont le nom de domaine pour dénominateur commun. Et pas seulement les « distributeurs » du marché que sont registres, registrars et plateformes d’achat-vente et monétisation trafic. Spécialistes du marketing/publicité online, juristes et investisseurs en noms de domaine sont également des candidats tous désignés. Et la liste s’allonge si l’on y ajoute webmasters, consultants en stratégie de nommage, responsables informatiques, spécialistes en référencement, ISP’s, moteurs de recherche, développeurs, spécialistes de l’e-commerce et consorts…

J’invite donc tout ce petit monde à profiter de l’opportunité pour sortir de sa tanière. Et particulièrement les investisseurs en noms de domaine, pour qui l’évènement constitue à mes yeux une formidable opportunité d’expliquer leur travail et/ou leur passion. En plus, je suis certain qu’il y a des orateurs et des pédagogues très doués parmi vous !

Pour ma part, j’aurai le plaisir d’animer quelques sessions dédiées au second marché des noms de domaine et de participer à certains panels de discussion. Plus d’informations sur le programme et les intervenants suivront dans les jours à venir, restez branchés !

Si vous avez des questions ou des suggestions concernant ces Rencontres, elles sont les bienvenues ici-même ou par e-mail.

D’ici là, je me réjouis de revoir les uns et de rencontrer les autres :o)

Enchères DomainVermarkterForum (Berlin)

Première étape d’un marathon automnal de manifestations en rapport plus ou moins direct avec le second marché des noms de domaine, la conférence DomainVermarkterForum a tenu séance les jeudi et vendredi 4 et 5 septembre à Berlin.

Ce rassemblement annuel est sans doute l’un des plus importants de son genre en Europe, pas tant par sa rayonnance internationale que parce qu’il a lieu dans le berceau du domaining sur le Vieux Continent : l’Allemagne. Loin du bling bling américain, le DVF propose une ambiance à la fois professionnelle, productive et bon enfant.

Et cette année encore, Christoph Grüneberg et son équipe avaient mis le paquet pour proposer un programme de choix : Affiliate Marketing, futur du parking, libéralisation des TLDs et évolution de la législation en matière de noms de domaine étaient notamment au menu.

Mais le clou de cette manifestation était sans doute les enchères live organisées en partenariat avec Sedo pour la seconde année consécutive. Animées par Klaus Graeber et dédiées aux noms de domaine germanophones, elles sont réputées parmi les plus prestigieuses d’Europe.

Une fois n’est pas coutume, Sedo proposait cette année une approche originale avec un système de candidature en ligne couplé à une interface de vote par les domaineurs. Le but : rassembler une centaine de noms de domaine étiquetés premium par les insiders pour mettre l’accent sur la demande autant que sur l’offre.

Avec à la clé un coup plutôt réussi puisque plus de 70 noms de domaine ont été vendus pour un volume de transactions supérieur à 350 000 EUR. Parmi les 120 personnes de l’assemblée triées sur le tas, une quarantaine a participé activement aux débats. Sedo avait également mis en place pour l’occasion un système de chat en direct pour donner la possibilité à ceux qui n’avaient pu se déplacer de soumettre leurs offres en ligne.

Après une édition 2007 qui avait vu la consécration surprise de 3 IDN dans le top 5 des ventes :

  • ärzte.de (médecins) => 56 000 EUR
  • reisebüro.de et reise-büro.de (agence de voyage) => 51 000 EUR
  • hawaii.de => 22 000 EUR
  • weiber.de (une variante du mot « femmes ») => 19 000 EUR

2008 a notamment consacré la triplette suchmachinenoptimierung.de (SEO), männer.de (hommes) et strom.info (courant/electricité).

La liste complète des résultats est disponible au lien suivant.

Et pour faire durer le plaisir, les noms qui n’ont pas été retenus lors de la phase de présélection par vote sont depuis hier soir 20h et pour 7 jours mis en jeu dans le cadre d’une Last Call Auction sur le site sedo.de

Parmi eux, le prestigieux trio website.de (sites web), monitore.de (moniteurs/écrans) et konsolen.de (consoles) tient pour l’instant la corde. Atteindra-t-on la barre des 500 000 EUR de volume de ventes ? Mal sehen ;o)

Enchères GeoDomain Expo Moniker – les résultats

Globe terrestreMoniker vient de publier les premiers résultats des enchères qui se sont tenues le samedi 12 juillet 2008 à Chicago dans le cadre de la conférence « GeoDomain Expo » organisée par Associated Cities et le Keysey Group.

Fait intéressant, cette série d’enchères était uniquement réservée aux « geodomaines ». Kesako ? Dans le doux jargon du domaining, on qualifie de geodomaines les noms de domaine qui correspondent à ou intègrent dans leur racine des noms de continents, de pays, de régions, de villes etc.

Les geodomaines font à n’en point douter partie des noms de domaine les plus prisés du second marché et bénéficient souvent d’un statut de « special ones« , un peu au même titre que les LLL.com (noms de domaine en 3 lettres). Ils sont considérés comme des valeurs sûres pour plusieurs raisons. La première d’entre elles  est que la géographie n’est pas ou très peu tributaire des phénomènes de mode. La deuxième, que la population mondiale augmente constamment et que rares sont les villes qui coupent à l’exception. La troisième, que tous ces terriens qui s’entassent – en particulier dans les grandes villes – sont autant de consommateurs potentiels. Et pas seulement d’information. Rajoutez à cela l’aspect touristique de la chose, et vous avez tous les ingrédients pour en faire de bons domaines.

C’est donc sous les meilleurs hospices que Moniker organisait des enchères dans le cadre d’une conférence exclusivement dédiée aux geodomaines : les vendeurs en quête de liquidités allaient avoir une magnifique occasion de céder quelques unes de leurs plus belles pépites; et les investisseurs avertis, conscients que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, étaient prêts à signer des chèques à la volée.

Lire la suite