PPC (Pay Per Click)

Définition du PPC (Pay Per Click)

Le PPC, acronyme de Pay Per Click (« rémunération au clic »), est un modèle de publicité en ligne par lequel un annonceur verse un certain montant à un éditeur qu’il a choisi pour promouvoir une campagne publicitaire donnée (souvent matérialisée par un lien ou une bannière). La rémunération de l’éditeur par l’annonceur s’effectue « au clic », c’est à dire à chaque fois qu’un internaute visitant le site de l’éditeur clique sur le lien dit sponsorisé ou la bannière en question.

La plupart du temps, ce prix au clic est fixé par un système d’enchères, des sociétés comme Google et ses services Adwords et Adsense s’étant spécialisées dans la mise en relation entre éditeurs et annonceurs. Le système répond au principe de l’offre et de la demande : plus un mot-clé (sur un moteur de recherche) ou un emplacement (sur le site d’un éditeur) seront prisés, plus le CPC (Cost Per Click, coût au clic en français) sera élevé pour l’annonceur.

PPC et parking de noms de domaine

Le PPC est le mode de rémunération le plus largement utilisé par les prestataires proposant un service de parking de noms de domaine. A chaque fois qu’un internaute clique sur l’un des liens contextuels affichés sur une page parking qu’il visite, le prestataire parking touche de la part de son fournisseur de contenu publicitaire (ex : Google, Yahoo…) une commission sur le montant que ce dernier aura lui-même touché de l’annonceur pour le clic en question. Le prestataire parking partagera alors cette commission avec le titulaire du nom de domaine à l’origine du clic. C’est pourquoi on parle aussi de liens sponsorisés. A noter qu’en matière de parking, la rémunération par clic dépend de la thématique du nom de domaine (essentiellement matérialisée par un mot-clé sélectionné par le titulaire du nom de domaine, le prestataire parking ou le fournisseur de contenu publicitaire lui-même), et que cette rémunération n’est généralement ni fixe, ni connue à l’avance. Il est même fréquent d’entendre dire que le modèle du PPC appliqué au parking de domaines est une forme de boîte noire, puisque le partage des bénéfices (revenue share) pour un clic donné n’est communiqué de manière transparente ni par le fournisseur de contenu publicitaire vis-à-vis de son « partenaire » le prestataire parking, ni par le prestataire parking vis-à-vis de son client le titulaire du nom de domaine.

Pour aller plus loin : PPC, CPM et CPA

Le PPC est en quelque sorte à mi-chemin entre le CPM et le CPA.

Le CPT (Cost Per Thousand en anglais) ou CPM en français (Coût pour Mille) est un mode de rémunération par lequel un annonceur verse un montant donné à un éditeur pour 1000 affichages de sa campagne publicitaire sur le ou les sites de ce dernier (campagne matérialisée dans la plupart des cas par une bannière plutôt que par un simple lien). La rémunération s’effectue donc indépendamment du nombre de clics sur la publicité en question. On peut ainsi dire que l’annonceur paye les affichages de sa campagne (également appelés impressions)  « au poids ».

Le CPA (Cost Per Action en anglais) est un mode de rémunération par lequel l’éditeur (ou affilié) est commissionné par l’annonceur pour chaque prospect qualifié que le premier renvoie vers le site du second. La notion de « prospect qualifié » est définie par l’accomplissement par le prospect d’une action prédéfinie par l’annonceur (commande d’un devis, inscription à une newsletter, participation à un concours…). Le PPA, encore peu répandu sur le marché du parking de noms de domaine, est toutefois proposé comme mode de monétisation alternatif par certains prestataires.


Plus d’articles en rapport avec le PPC, le parking et la monétisation de noms de domaine

Retour au glossaire

3 réflexions au sujet de « PPC (Pay Per Click) »

  1. Ping : Les médias sociaux servent aussi à générer des leads | Yourastar : agence en com' digitale & réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *