Ventes Sedo – semaine ??

J’ai récupéré récemment une liste des dernières ventes publiées sur Sedo, sans savoir véritablement à quelle semaine celles-ci se référaient. A première vue, quelque part autour de la mi-septembre.

Deux remarques a priori : 1. la liste est plutôt courte et 2. pas grand chose à se mettre sous la dent côté francophone mis à part un joli parisportif.fr pour 4 100 USD. L’explication au deuxième point réside sans aucun doute dans la période de congés de notre chère agent(e) de transfert italo-francophone Elsa. Ce sont en effet les spécialistes des transferts qui publient manuellement les ventes lorsque les transactions correspondantes sont bouclées, c’est à dire lorsque le vendeur a été payé. Vaches maigres obligatoires quand la seule personne qui gère l’ensemble des transferts d’un marché prend des vacances, donc. Mais en toute logique, belle moisson à prévoir après coup…

L’explication au point 1. pourrait résider soit dans un ralentissement généralisé du marché, soit dans un ralentissement des ventes supérieures à 2 000 (rubrique .COM) et 700 (rubriques ccTLDs et autres gTLDs) EUR/USD/GBP… soit les deux.

Nous y verrons plus clair la semaine prochaine !

En attendant, c’est ici que ça se passe : ventes_sedo_semaine_xx

Tirez parti des noms de domaine génériques !

C’est beau, la mobilité. Si Internet et les nouvelles technologies vous connectent aujourd’hui avec l’autre bout du monde en quelques clics, les transports ont également bien évolué. Ainsi, vous donnez une conférence à Paris le matin, rédigez votre compte rendu sur le tronçon belge de la ligne Thalys en fin d’après-midi, et publiez le soir un billet sur votre blog – toujours depuis le train – entre Aix-la-Chapelle et Cologne. Les pigeons voyageurs n’ont qu’à bien se tenir.

Flashback. Ce matin, 10h00. Je m’apprête à effectuer une présentation sur le thème des avantages des noms de domaine génériques et de la navigation directe par rapport aux méthodes d’achat de trafic traditionnelles. Sous mes yeux horrifiés, l’affichage du PC fait des siennes alors que la salle se remplit dans des proportions insoupçonnées. Quelques sueurs et bidouillages heureux plus tard, nous y voilà. J’ai l’honneur de donner le coup d’envoi d’une pièce en trois actes sur le thème des noms de domaine, suivi par Stéphane Van Gelder et Pierre Berecz d’INDOM et le cabinet d’avocats Lamy. Un panorama d’ailleurs assez révélateur de l’état actuel du marché français des noms de domaine, dans lequel les problématiques juridiques ont encore la part belle et où la plupart des registrars « grand public » préfèrent encore miser sur leur prestations d’hébergement. Voire s’abstenir.

Ceci dit, excellente prestation des figures de proue d’INDOM, qui nous gratifièrent d’un tandem digne des années d’or de la paire Rolland-Larqué avec leurs « 12 conseils utiles et pratiques pour choisir son nom de domaine en toute sécurité » ! Je n’ai pas eu le loisir d’assister à la troisième tirade, dans laquelle il fût essentiellement question de cybersquatting voire de chasse aux sorcières, je présume. A moins que les juristes du Cabinet Lamy ne se soient subitement mués en pros du marketing.

Je laisse aux critiques le soin de juger la qualité de ma prestation, mais ma première impression  sur sa perception par le public est plutôt bonne. Tout d’abord parce que je n’attendais pas autant de monde sur une problématique pas directement « e-commerce » au sens strict du terme. Ensuite parce que j’ai rarement senti l’audience perplexe, désorientée voire franchement larguée. Enfin, parce que le traditionnel round de questions-réponses de la fin fût plutôt intéressant avec des questions classiques mais sujettes à débat (rôle du tiret dans les noms de domaine, libéralisation annoncée des extensions par l’ICANN, intérêt des domaines génériques dans le positionnement…).

J’ai en tous cas pris beaucoup de plaisir à participer à cet évènement et salue celles et ceux qui sont venus me rencontrer sur place. En attendant de les recroiser et de faire de nouvelles connaissances lors de la prochaine édition, voici le support PowerPoint de ma présentation du jour :

presentation-sedo-ecommerce-2008

A commenter sans modération !

Enchères DomainVermarkterForum (Berlin)

Première étape d’un marathon automnal de manifestations en rapport plus ou moins direct avec le second marché des noms de domaine, la conférence DomainVermarkterForum a tenu séance les jeudi et vendredi 4 et 5 septembre à Berlin.

Ce rassemblement annuel est sans doute l’un des plus importants de son genre en Europe, pas tant par sa rayonnance internationale que parce qu’il a lieu dans le berceau du domaining sur le Vieux Continent : l’Allemagne. Loin du bling bling américain, le DVF propose une ambiance à la fois professionnelle, productive et bon enfant.

Et cette année encore, Christoph Grüneberg et son équipe avaient mis le paquet pour proposer un programme de choix : Affiliate Marketing, futur du parking, libéralisation des TLDs et évolution de la législation en matière de noms de domaine étaient notamment au menu.

Mais le clou de cette manifestation était sans doute les enchères live organisées en partenariat avec Sedo pour la seconde année consécutive. Animées par Klaus Graeber et dédiées aux noms de domaine germanophones, elles sont réputées parmi les plus prestigieuses d’Europe.

Une fois n’est pas coutume, Sedo proposait cette année une approche originale avec un système de candidature en ligne couplé à une interface de vote par les domaineurs. Le but : rassembler une centaine de noms de domaine étiquetés premium par les insiders pour mettre l’accent sur la demande autant que sur l’offre.

Avec à la clé un coup plutôt réussi puisque plus de 70 noms de domaine ont été vendus pour un volume de transactions supérieur à 350 000 EUR. Parmi les 120 personnes de l’assemblée triées sur le tas, une quarantaine a participé activement aux débats. Sedo avait également mis en place pour l’occasion un système de chat en direct pour donner la possibilité à ceux qui n’avaient pu se déplacer de soumettre leurs offres en ligne.

Après une édition 2007 qui avait vu la consécration surprise de 3 IDN dans le top 5 des ventes :

  • ärzte.de (médecins) => 56 000 EUR
  • reisebüro.de et reise-büro.de (agence de voyage) => 51 000 EUR
  • hawaii.de => 22 000 EUR
  • weiber.de (une variante du mot « femmes ») => 19 000 EUR

2008 a notamment consacré la triplette suchmachinenoptimierung.de (SEO), männer.de (hommes) et strom.info (courant/electricité).

La liste complète des résultats est disponible au lien suivant.

Et pour faire durer le plaisir, les noms qui n’ont pas été retenus lors de la phase de présélection par vote sont depuis hier soir 20h et pour 7 jours mis en jeu dans le cadre d’une Last Call Auction sur le site sedo.de

Parmi eux, le prestigieux trio website.de (sites web), monitore.de (moniteurs/écrans) et konsolen.de (consoles) tient pour l’instant la corde. Atteindra-t-on la barre des 500 000 EUR de volume de ventes ? Mal sehen ;o)

Ventes Sedo – semaine 34

Nous voici à jour avec la livraison de la semaine 34 !

Petit rappel au passage même si certains l’auront remarqué : ces listes ne reprennent pas TOUS les domaines vendus sur Sedo, mais simplement ceux qui se sont échangés pour des sommes respectivement égales ou supérieures à 2000 (rubrique .COM) et 700 (rubriques ccTLDs et autres gTLDs) EUR/USD/GBP.

Ne me demandez pas pourquoi : je n’ai pas le loisir de concevoir ces listes moi-même, elles me sont fournies par le service marketing & communication Sedo.

Mais on peut aisément imaginer les raisons suivantes :

  • pour éviter les listes à rallonge, sachant que plus de 2000 noms de domaine sont vendus mensuellement sur Sedo en moyenne
  • pour se concentrer sur le segment premium et donner quelque chose de brandable aux journalistes abonnés, notamment
  • pour noyer un tantinet les petites ventes… qui constituent pourtant la majeure partie des échanges

Deux compléments utiles donc :

  • pour ceux qui veulent fouiner dans la masse ou faire des recherches spécifiques, je recommande les classiques Namebio, DN  Sale Price ou Domainpreise.org.
  • pour ceux qui préfèrent se faire une idée d’ensemble, il peut être intéressant de consulter les études annuelles de Sedo ou la sacro-sainte rubrique Domain Sales de DN Journal.

Je reviendrai sur l’importance de se tenir informé sur ce sujet dans l’un de mes prochains articles sur la valorisation des noms de domaine.

Excellent début de week-end à vous !

Vers la liste des ventes Sedo – semaine 34

Ventes Sedo – semaine 33

Après deux semaines de pause, il est temps de rattraper lentement mais sûrement le retard cumulé en matière de dernières ventes publiées sur Sedo. Voici donc les lauréats de la semaine 33.

A la Une côté .com francophones :

  • l’excellent taux.com (super taux à ce tarif !)
  • un reverie.com qui laisserait presque rêveur
  • l’affriolant amatrice.com
  • le solide keyword domain jeuxcasino.com

Chez nos amis les ccTLDs :

  • prestige.eu parti pour la prestigieuse somme de presque 2 000 EUR
  • blogueur.fr (apparemment la bonne orthographe mais déviation de trafic à prévoir imo)
  • la paire parierfootball.fr et parier-football.fr pour 2000 EUR… cher payé (?) mais dans le vent
  • le pas si maigre regime.be
  • le domaine « artificiel » quelcredit.fr qui tire bien son épingle du jeu

A tout bientôt pour le bilan de la semaine 34 !

Vers la liste des ventes Sedo – semaine 33

Retour à la civilisation

Juilletistes et aoûtiens sont de retour et après deux mois de calme relatif sur le marché des noms de domaine, l’heure de la rentrée a sonné ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est que celle-ci s’annonce aussi chargée que passionnante. Le secteur poursuit inlassablement sa mutation et les prochains mois devraient venir confirmer une forte tendance à la consolidation.

Le paysage de l’achat-vente se modèle au rythme des transactions et volumes d’échange records, des alliances, des nouveaux venus et des évolutions-produit. Le parking, quant à lui, fait couler beaucoup d’encre avec les frasques de Google, des revenus annoncés décevants par nombre de spécialistes et l’espoir secret d’un nouveau souffle. Le tout sur un fond d’agitation sur le premier marché avec notamment la question polémique des nouvelles extensions annoncées par l’ICANN.

Côté events, les tablettes de DNcalendar nous promettent un rythme de folie pour les trois prochains mois :

Côté blog, j’ai plusieurs projets en tête et espère trouver le temps nécessaire pour les mener à terme. J’envisage notamment un tour d’horizon régulier des publications les plus marquantes sur les sites d’actualité anglophones, véritables mines d’informations en matière de domaining. J’aimerais par ailleurs impliquer davantage les « insiders » du marché francophone – et notamment les domaineurs – en leur laissant  pour le temps d’un article ou d’une interview les clés de la blogoboutique. J’invite d’ores et déjà ceux qui seraient intéressés par une contribution à me contacter par e-mail avec leurs suggestions ! Pour le reste, des articles de fond sur les évènements majeurs et l’évolution du marché seront au rendez-vous et les diverses séries d’articles et d’analyses (valorisation des noms de domaine, historique des ventes…) poursuivront leur bonhomme de chemin jusqu’à ce qu’essoufflement s’en suive ^^

Il faudra donc avoir les nerfs solides, le cœur bien accroché et les neurones affûtés pour affronter les  prochains mois. Avant le grand rush, j’en ai donc profité pour prendre quelques jours de repos et partir me ressourcer dans ma France natale, avec l’Ardèche comme point de chute. L’occasion pour moi de partager découvrir cette magnifique région que je n’avais jamais eu la chance de visiter. Pour ceux qui veulent mieux la connaître, il y a ardeche.com… que demander de mieux ?

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente rentrée !